Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 19:15
Du blog au livre...

Voilà déjà 2 ans que nous sommes rentrés, l'envie de repartir reste intacte et maintenant que le voyage est "digéré" (mais que la digestion a été longue...) nous pouvons enfin regarder, trier, agrandir nos photos de voyage sans trop de nostalgie.

Nous avons vu notre blog s'envahir de pub et la peur de le voir disparaitre au bon vouloir de notre hébergeur nous a donné envie d'en garder une trace papier.

Après quelques recherches, les sites proposant d'imprimer des blogs existent mais sont peu nombreux, et quelques comparaisons et lectures d'avis nous avons décider de nous tourner vers Blookup.

Nous avons été très agréablement surpris du résultat qui est pour moi très satisfaisant.

-il respecte la mise en page du blog

-les photos ressortent dans une qualité correcte (les 1ères photos sont un peu pixélisées mais leur taille avait été très réduite pour leur transfert sur le blog, c'est mieux ensuite).

-on choisit les articles que l'on veut mettre sur le livre

-on choisit la couverture

-on peut voir l'intégralité du livre avant de le commander

-c'est une société située dans la région de Bordeaux

-le seul point un peu négatif est le prix qui reste un peu élevé (150 euros pour les 2 volumes de 386 et 488 pages) mais on l'oublie vite quand on a l'ouvrage dans les mains.

En bref, je recommande BLOOKUP à tous ceux qui veulent passer du blog au book !!!

Repost 0
Published by lespetitesgouttes
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 17:00

Le retour...


Après 22h de voyage, nous atterrissons enfin à Toulouse. Les enfants n'ont pas fermé l’œil du voyage, l'excitation est à son comble !!!

Alors que nous sortons de la zone réservé aux passagers avec nos 150 kg de bagages que nous avons récupérés sans encombres, c'est une véritable fête qui nous attend....

Une 20aine de personnes forme ce comité d'accueil, entre famille et amis, une table de dégustation est installée et la banderole déployée...et c'est alors que résonne ce fameux Paquito que nous avions emmené dans nos bagages !!!

L'émotion est à son comble...

 

2-DSC04386  1-IMGP3762
3-DSC04418  4-IMGP3774

 

  1-DSC04392

 

Dès le lendemain, nous voilà de nouveau pressés, entre la nouvelle maison en location, le déménagement, l'inscription des enfants à l'école...le temps s'envole déjà !

 

 

Voilà maintenant 1 mois que nous sommes rentrés, nous digérons lentement, très lentement ces 14 mois de voyage...

On ne pensait pas le retour si difficile, nous vivons une sorte de choc des cultures, nous avons le sentiment d'être étranger dans ce pays que l'on connaît pourtant si bien.

Du coté des enfants, tout paraît plus facile, la rentrée scolaire s'est faite sans souci, ils sont tout les 2 passés dans la classe supérieure sans avoir aucun examen à passer.

 

Seule une chose restera immuable dans notre vie, où que nous soyons, les liens indéfectibles que nous avons tissés durant ce voyage, notre famille.  

 

 

Gracias a todos para todo...

 

Que dire après un tel voyage ?

 

Oui c'était extraordinairement bien,

non nous n'avons jamais été en insécurité,

oui nous avons rencontré une foule de gens formidables, voyageurs ou autochtones,

non nous n'avons jamais été malade,

oui les paysages sont éblouissants,

non les chemins de rando ne sont pas balisés,

oui on a aimé se perdre et demander notre chemin,

non il n'y a vraiment pas de fromage digne de ce nom,

oui les fruits et les « mariscos » sont succulents,

non les routes ne sont vraiment pas bonnes, elles sont défoncées et les dos d'âne mortels,

oui conduire à la vitesse excessive de 20 km/h nous va si bien,

non les prix ne sont pas indiqués sur les étals des marchés,

oui au droit de marchander afin d'échanger, de sentir un contact humain,

non à la société de consommation qui rattrape ces pays,

oui aux boliviens qui osent manifester pour défendre leurs droits,

non aux parcs d'engraissement des bœufs argentins, aux champs de maïs OGM dans la vallée sacrée des incas,

oui aux associations qui défendent le droit des indiens et leurs coutumes et surtout...

OUI à la découverte d'autres cultures, d'autres lieux de vie, enfin bref...

OUI au voyage au long court, au temps en prenant son temps de voir ses enfants s'émerveiller devant un coucher de soleil....

 

Merci à toutes et tous rencontrés avant ou pendant cette tranche de vie, en espérant en recroiser un maximum au détour de la vie.

 

Une mention particulière à papi et mamie de Lit et Mixe sans qui tout aurait été beaucoup plus compliqué.

 

Hasta luego chicos!! 

 

Les 4 Petites Gouttes

 

  1-foix                                                        Le château de Foix

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans retour
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 00:54

 

1-mapa+vial+ecuador

 

3 semaines pour découvrir ce pays, c'est peu par rapport au rythme que nous avions en véhicule.

Heureusement le réseau de bus est exceptionnel, de même que la plupart des routes. En effet, depuis que Correa est au pouvoir en 2006, le pays a opéré une mutation en terme d’infrastructure routière, d'éducation et de santé. L'argent, venant de la production de bananes et du pétrole bénéficie enfin à toute la population. Quel bonheur cela aurait été de conduire sur de si belles routes !!!

 

Nous attaquons l'Equateur par l'Oriente, entre Banos et Tena aux portes de l'Amazonie. Nous retrouvons nos amis les moustiques lors d'une rando de dingue prés de Banos.

Seulement 8 km , dans la boue, en devers, mais avec une vue sur la route des cascades fabuleuses. Et pour finir une tarabita (nacelle cablée) à 50 km au dessus de 200m de vide !!!

 

on aperçoit la "tajabita"001-DSC 0002 002-DSC 0004 
 003-DSC 0010  004-DSC 0011
 005-DSC 0012  006-DSC 0014
 007-DSC 0015  008-DSC 0016
095-DSC01260  juste un peu boueux096-DSC01261
 097-DSC01262  098-DSC01269
099-DSC01271il suffit d'avoir confiance !!  009-DSC 0021

 

                              sentiers de géologues ???1-13-08

                               Dans la nacelle, pas très rassurés...100-DSC01281

 

Les émotions seront encore amplifiées 2 jours plus tard à Tena, en rafting sur le rio Napu. Ce rio de classe III est en crue, certains passages sont en classe IV !! Les enfants se débrouillent comme des chefs malgré les paquets d'eau qu'ils prennent dans la figure ! Nous mangeons à midi chez les parents du guide, en pleine jungle. La maison de bois est rudimentaire, l'école à 2 heures de marche mais la nature exubérante autour est vraiment belle. La pluie redouble pour la deuxième partie de la descente, toujours aussi « rapide ». Au total 2h30 sur le raft en harmonie avec la force de l'eau !!

 

101-DSC01303  102-DSC01304
 103-DSC01313  104-DSC01319

 

Nous croiserons nos derniers toucans, capibaras, anaconda, singe, haras dans une réserve pour animaux braconnés.

 

010-DSC 0036  A bord de la pirogue011-DSC 0039
 capibara014-DSC 0059  caïman015-DSC 0063
016-DSC 0074  017-DSC 0085
 018-DSC 0104  019-DSC 0111
 futur papillon020-DSC 0122  toucan021-DSC 0127

 

013-CSC 0054

 022-DSC 0133

 

023-DSC 0134  024-DSC 0135
 025-DSC 0142  

 

043-DSC 0228

 

Puis direction les Andes, épine dorsale volcanique de ce pays, en commençant par la capitale Quito.

La vieille ville coloniale présente une architecture espagnole de très bon goût, nous flânerons 2 jours en alternant musée et point de vue. De plus, cette ville est respirable (mais à 2800m tout de même) car le réseau de transports en commun bénéficient de voies réservées et permet donc une fluidité du trafic.

 

026-DSC 0146  027-DSC 0149
 028-DSC 0160  029-DSC 0163
 troley bus030-DSC 0165  031-DSC 0167
 032-DSC 0172  cireur de chaussures033-CSC 0178
 station de troley bus034-CSC 0177  035-DSC 0180
036-CSC 0196  palais présidentiel037-DSC 0199
 marchande de chantilly038-DSC 0207  039-DSC 0210

 

040-DSC 0217

                          le Cotopaxi se dévoile à peine depuis Quito

041-CSC 0221

 

Otavalo et son célèbre marché du samedi nous accueille mais sous les nuages.

 

marché artisanal d'Otavalo046-DSC 0243  les hommes tricotent à la machine047-DSC 0246
 9 août...048-DSC 0248  049-DSC 0249
050-DSC 0253  passager clandestin dans le bus...051-DSC 0257

 

Les randos prévues sont écourtées et nous partons pour Cayambe, petite ville dominée par le volcan du même nom, troisième sommet du pays à 5600m. Une loi récente empêche quiconque d'escalader un sommet sans guide en Equateur. Même avec l'aide des pompiers, je ne trouve personne pour m'accompagner pour un prix décent. Mon désir de sommet attendra, mais nous passons une nuit chez les pompiers, très accueillant. Les enfants ont adoré descendre au tube !!

 

Volcan Cayambé face nord052-DSC 0274  053-DSC 0281
 dormir dans un lit de pompiers...quelle chance!!054-DSC 0295  Volcan Cayambé face sud-ouest055-DSC 0297
 056-DSC 0306  057-DSC 0307
 058-DSC 0308  repas au marché059-DSC 0311

 

                                      Laguna Quilotoa

060-DSC 0312

 

Le tour de Quilotoa sera le lieu de notre dernière balade, 2 jours de marche à travers les canyons équatoriens, entre 2500 et 4000m. Les paysages et le beau temps sont au rendez-vous. Nous trouvons de jeunes routards français avec qui nous faisons une bonne partie du chemin. Cela nous rappela notre premier voyage en Amérique du Sud il y a 12 ans !! Bon trip à vous Vincent, Julie, Basile, Jessica, Elian et Marco...

 

061-DSC 0314  062-DSC 0317
 063-DSC 0321  064-DSC 0324
 065-DSC 0325  066-DSC 0326
 067-DSC 0327  068-DSC 0334
 069-DSC 0335  070-DSC 0338
 071-DSC 0340  072-DSC 0343
 A Chugchilan, une chambre d'hote bien agréable...073-DSC 0356  074-DSC 0360
 075-DSC 0365  076-DSC 0367
 une bande d'européens077-DSC 0370  078-DSC 0376
 079-DSC 0377  

 

Au marché de Saquisili, on trouve de tout !!

 

080-DSC 0380  081-DSC 0384
 082-DSC 0386  083-DSC 0392
084-DSC 0399  085-DSC 0401

 

Les enfants désirent finir le voyage à la mer, donc direction Puerto Lopez après 11 heures de bus !!

La plage est agréable et surtout c'est la période des baleines à bosses qui viennent se reproduire dans les eaux chaudes de cette partie du Pacifique. Elles sont moins impressionnantes que les baleines franches de la péninsules de Valdés en Argentine, mais c'est toujours fascinants de voir ces monstres nager et sauter dans les vagues !!

 

  091-DSC 0608

 

086-DSC 0432  087-DSC 0445
 088-DSC 0539  089-DSC 0548
 090-DSC 0588  092-DSC 0637
 093-DSC 0655  dernière sortie snorkelling pour voir des fonds marins exceptionnels094-DSC 0659

 

105-DSC01438

 

Et voici l'heure du retour à Guayaquil, nos dernières 4 heures de bus avant de prendre notre vol de retour.

Au final, l'Equateur est un beau pays, proposant une gamme très variées de paysages et de coutumes, même si les nuages couvrent les sommets un peu trop souvent ! Mais c'est surtout la liberté du voyage en camping-car qui nous a fait cruellement défaut. Et l'adaptation au voyage sac à dos a été trop courte !!

 

Maintenant que l'heure du retour a sonné, les images des 13 derniers mois se bousculent dans notre tête et les sentiments sont partagés.

Nous sommes ravis de revoir nos familles et amis mais nous savons que nous allons manquer de ce temps si précieux pour partager, écouter, regarder...

C'est bien cela qui a marqué notre voyage, le temps que nous avons pris pour regarder nos enfants, leur faire l'école, parler...beaucoup, leur apprendre à regarder ces magnifiques paysages traversés, leur apprendre d'autres cultures...et c'est ainsi que jour après jour notre famille s'est soudée un peu plus, capable d'affronter les petites et les grandes galères.

Nous savons maintenant que la tache sera plus ardue en France, quand chacun aura repris ses occupations, que le temps nous filera entre les doigts...Alors, peut-être nous remémorerons nous une rencontre, un paysages, une aventure vécue outre-atlantique et alors, le temps s’arrêtera de nouveau pour un instant.

 

Le bilan complet du voyage se fera dans quelques semaines, quand nous aurons posés les valises mais une chose est d'ores et déjà certaine, ce fut une expérience inoubliable !!!

 

  DSC01486

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Equateur
commenter cet article
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 01:35

 

 

parcours-effectue1

 

40 000 km ( dont 10 000 km de pistes )

4 crevaisons

6 pays traversés

des bivouacs de rêve

...

et des dixaines de rencontres inoubliables...

 

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Chili
commenter cet article
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 03:48


Après 5h de vol et nos nombreux bagages bien arrivés (ils pesaient tous 23kg tout pîle!!!) nous découvrons ce nouveau pays : l' Equateur.

 

01-DSC 1051

A l'arrivée à Guayaquil, la chaleur est étouffante. Nous voilà en été après avoir quitté l'hiver chilien. Nous passons 2 jours à visiter la plus grande ville du pays, son malecon (promenade au bord du rio), le parc des iguanes en pleine ville.

Cette partie de l' Equateur a une couleur plus caraïbe que le Pérou ou la Bolivie. La rumba mêlée aux odeurs de bananes grillées envahit les rues.

 

03-DSC 1054  le parc des iguanes terrestres02-DSC01050
 04-DSC 1057  05-DSC 1059
 06-DSC 1064  07-DSC 1080
 09-DSC 1088  10-DSC 1093

 

08-DSC 1086

 

Nous organisons aussi notre semaine dans l'archipel des Galapagos. Nous nous laissons tenter par une croisière de 4 jours sur un petit voilier, les prix de dernière minute étant plus attractifs.

Nous nous allégeons considérablement en laissant une grande partie de nos bagages en gardiennage à l'hôtel.

 

52-DSC 1516

 

Le premier jour sur l'archipel a une allure de long voyage : 15 min de taxi, 2h d'avion, 10 min de bus, 5 min de ferry, 45 min de bus et 2h de bateau sur une mer agitée !!!

Tout ceci pour traverser intégralement l'île de Santa Cruz, la plus peuplée (20 000 habitants) et aller passer nos 3 premiers jours sur celle de San Cristobal.

 

18-DSC 1129

 

Les journées sont rythmées par les balades, la baignade et de la plongée avec masque et tuba ou snorkelling pour les anglophones (les touristes américains sont de loin les plus nombreux sur les îles)

Dés le deuxième jour nous nageons avec nos premières tortues et otaries qui sont omniprésentes sur l'île, même sur les bancs publics !! Lors de notre première baignade, nicolas se fera même mordre par une jeune otarie qui voulait jouer !! Heureusement sans gravité, juste un bel hématome et deux incisions sur la cuisse !!

 

11-DSC 1115la place est prise !!! 12-DSC 1119 
 13-DSC01081  tortue du centre d'interprétation de San Cristobal15-DSC01086
 16-DSC01103  plongeur en herbe !!17-DSC01104
 19-DSC 1148

 Après 1h30 de marche, nous sommes seuls

 au monde21-DSC 1158

20-DSC 1156pélican  tortue de mer, on a nagé avec...23-DSC 1174
 volcans25-DSC 1194  frégate26-DSC 1191

                              iguane marin

22-DSC 1169

 

La faune est impressionnante tant dans les airs que sur terre ou en mer.

Je laisse Nicolas et les enfants aller voir les tortues terrestre de l’intérieur de l'île pour aller faire un baptême de plongée. Super!!

J'ai pu voir de nombreux poissons et tortues en nageant à 6m de profondeur avec bouteille. Ensuite, séance de snorkelling à Léon Dormido (rocher imposant en pleine mer coupé en deux, créant un lieu idéal pour les plongeurs) au milieu des raies et autre requins !!

 

27-DSC01116Leon Dormido  parc de tortues à l'intérieur de l'ile28-DSC 1208
 29-DSC 1238  30-DSC 1336
 31-DSC 1362  

 

Nous regagnons l'île de Santa Cruz, point de départ de la croisière, ville de Puerto Ayora. Nous sommes 6 sur le voilier, l'espace est réduit et nous retrouvons vite nos réflexes de camping-caristes...

 

46-DSC 1468

 

Nous partageons la croisière avec 2 jeunes filles de 22 ans, australienne et néo-zélandaise.

C'est loin d'être « la croisière s'amuse ». Les cabines sont vraiment minuscules, nous pensions naviguer à voile mais nous nous retrouvons avec un bruit de moteur assourdissant (surtout la nuit). Nous pensions surtout voir plus de choses, voir plus de chose qu'avec des tours à la journée...là fut notre erreur !! Cependant nous verrons de beaux paysages, des plages magnifiques et surtout les enfants eux ont adoré et personne n'a eu le mal de mer.

Mais heureusement que nous avions opté pour un séjour de seulement 4 jours !!

 

enfants - tortues32-DSC 1368  33-DSC 1369
 34-DSC 1392  iguane marin36-DSC01166
 un iguane à la mer !!37-DSC01170  lézard de lave38-DSC 1421
 aigle des Galapagos39-DSC01190  crabes d'un rouge éclatant40-DSC 1438
 41-DSC 1447  coulées de lave42-DSC 1448
44-DSC01251  plage d'Espumillas, ile Santiago45-DSC01255
 Cerro Dragon, ile de Santa Cruz47-DSC 1472  flamand rose d'eau de mer48-CSC 1479
iguanes terrestres du Cerro Dragon49-CSC 1509  Plage paradisiaque50-DSC 1514

 

51-DSC 1518

 

notre cabine53-DSC 1520 54-DSC 1521 l'espace de vie
 la cabine des enfants55-DSC 1522  sieste sur le pont56-DSC 1523
 58-DSC 1542  59-DSC 1553
 61-DSC 1595  un futur matelot62-DSC 1605

 

60-DSC 1563

 

Notre dernier jour à Santa Cruz se passera sur la plage de Tortuga Bay. Le sable est aussi fin que de la farine mais l'eau troublée par une mer forte ne nous permettra pas d'apercevoir la faune marine espérée. Seuls les innombrables iguanes marins prenant le soleil seront de la partie.

 

 63-DSC 1673

 

64-DSC 1675  
 des tas d'iguanes65-DSC 1687  66-DSC 1688

 

 

 

 

57-DSC 1536

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà 6 jours passés aussi  vite

que les piqués

des fous à pattes bleus... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

43-DSC01237

 

 

Partons maintenant à l'assaut de la diversité de l'Equateur continental.

 

 

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Equateur
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 04:58

 

Nous quittons Ollantaytambo en ce 28 juin, en sachant que bous ne reviendrons sûrement jamais ici.

Il nous reste environ 3300 km jusqu'à Vina Del Mar où nous vendons le camping-car. Nous avons pris de la marge (notre avion n'est que le 20 juillet à Santiago) mais on ne sait jamais, une panne est si vite arrivée, même si rien ne nous est arrivé en un an !

 

01-DSC 0726  les toritos02-DSC 0727
 03-DSC 0732  dernier regards...04-DSC 0738
 Le lac Titicaca05-DSC 0750  06-DSC 0755
 07-DSC 0757  08-DSC 0758
 Altiplano péruvien11-DSC 0767  10-DSC 0766
 Désert du nord du Chili12-DSC 0772  13-DSC 0774

 

09-DSC 0762

 

Aprés Puno, nous filons directement sur Moquegua, route entièrement asphaltée depuis peu, superbe, derniers lamas et alpagas sur l'altiplano...

A Samegua nous vivrons de l'interieur (on est garé où commence le défilé) une manif' de soutien pour un candidat à la mairie de la ville, 10 candidats pour un village de 6000 habitants, avec élection tous les ans !!! Ils ont vraiment un esprit civique développé !!

 

14-DSC 0781 16-DSC 0801 
 15-DSC 0787  Adios Peru17-DSC 0805

 

18-DSC 0806

 

Nous saluerons notre arrivée au Chili en y mangeant une glace, énorme, comme les vagues déferlantes du Pacifique.

La descente de ce pays tout en longueur se fera au rythme des bivouacs plage, fruits de mer, tout en perdant quelques degré chaque jour. L'hiver est bien là en hémisphère sud !

Nous nous posons 3 jours à 50 km de Vina del Mar dans une cabana pour faire les sacs, le tri, le ménage...

Les enfants ont du mal à jeter les innombrables souvenirs tels que cailloux, plumes, bois, dessins...

 

19-DSC 0810 20-DSC 0814 
 bivouac devant le pacifique21-DSC 0822   25-DSC 0846
 26-DSC 0852  28-DSC 0860
 29-DSC 0869  30-DSC 0871

 23-DSC 0834

 

 24-DSC 0836

 

31-DSC 0876  32-DSC 0878
 33-DSC 0880   par le trou de la serrure...35-DSC 0885

36-DSC 0899

les derniers kilomètres du copilote

 38-DSC 0917
 39-DSC 0926  40-DSC 0934
41-DSC 0937  grand ménage, avant la vente!!43-DSC 0948
 une chambre bien encombrée!!!42-DSC 0945  

 37-DSC 0909

 

 

 

 

Nous remplissons 7 sacs dont 4 de plus de 20 kg !! Le voyage sac au dos s'annonce rude...

 

 

 

Nous profitons de la mer une dernière fois en famille avant d'arriver chez Mauricio. Nous logeons dans son autre camping-car americain de 9m de long.

Une grève au Chili ne permet pas de faire les papiers à la douane le jour prévu, il nous faut rester le week-end . C'est la première fois en 20 ans que le cours du cuivre baisse et que les mines gigantesques du nord licencient. Vu que le pays vit essentiellement, à crédit, de cette manne, les années à venir risquent d'être difficiles pour la population chilienne.

Nous en profitons pour faire du vélo sur le front de mer et une cure de crustacés et de poissons.

 

Nous goûtons aux « joies » des malls chilien, centre commerciaux démesurés, lieux privilégiés des chiliens citadins pour se promener, pour parfaire notre culture sud américaine. Nous, c'est définitif, on préfère les petits marchés de village à ces monstres de béton et de verre climatisés, aseptisés qui aspirent votre argent à crédit...

 

marché au poisson de Valparaiso51-DSC00972  52-DSC00973
 plage de Vina del Mar avec Valpo au fond53-DSC00976  54-DSC00979
 Nos adieux à Grido!!!Marchand de glace55-DSC00980  56-DSC00983
 57-DSC00984  Nicolas avant...59-DSC00991
 Luc avant...58-DSC00987 ... Luc après61-DSC00995
60-DSC00993

...Nicolas après

63-DSC01000

 

Le « tramite » de la douane se passera bien malgré les nombreux documents à remplir, à faire authentifier chez un notaire...

 

44-DSC 0950

Adios, Ounichlibou,fidèle destrié de cette année de vagabondage... 

 

45-DSC 0954

 

 

Avec Mauricio, à la douane portuaire de Valparaiso64-DSC01002

 Le ccar restera là quelques jours65-DSC01003
  Avec Mauricio et Marcella67-DSC01009   Le pick-up de Mauricio, bien rempli avec tous nos bagages68-DSC01010

 

En ce lundi 15 juillet nous voici donc sans véhicule, dans un bus, direction Santiago du Chili.

Les enfants sont enthousiastes, nous, un peu moins de laisser le CC et surtout de voir la fin du voyage se profiler...

 

69-DSC01011Plaza de Armas  La Moneda70-DSC01013
 71-DSC01014  Les Andes, prèse de Santiago, derrière le nuage de pollution72-DSC01017
 73-DSC01026  74-DSC01027
 75-DSC01029  Les Beaux arts76-DSC01033
77-DSC01036  Un beau parc chilien en attendant d'essayer le nouveau parc de Lit-et-Mixe!!78-DSC01042
 Le marché construit par Eiffel79-DSC01045  80-DSC01046

 

81-DSC01047

 

Nous visitons Santiago à notre rythme, sous le soleil, en profitant du temps qui passe, entre expo, resto et glace. Justine fêtera ses 10 ans dans cette capitale, avec comme cadeau, un piercing dans chaque oreille !!!

 

50-DSC00971

 Le perceur percé!!49-DSC00970
 83-DSC 0972  Justine couronnée reine du jour par son frère pour ses 10 ans82-DSC 0971
 Mime sur la place des armes84-DSC 0988  85-DSC 0990
 concert...pour l'anniversaire de Justine86-DSC 1007  ...future chef d'orchestre87-DSC 1009
 88-DSC 1014  89-DSC 1029
Animation peinture90-DSC 1034  Baby-foot91-DSC 1041
 92-DSC 1047  

 

Nous serons aussi accueillis à la française (apéro, repas prolongé en terrasse, balade digestive) chez Karine et Philippe et leurs 3 enfants rencontrés sur le lac Titicaca (ils bossent en expat'). Merci pour cette journée conviviale.

 

Une autre soirée en compagnie de Fred et Sabrina croisés en septembre dans le Nord Ouest Argentin (expat' aussi) permettra un échange sur les conditions de vie de français hors de France. Profitez bien des 2 ans et demi qu'ils vous restent.

 

 

Nous voilà donc, 19 juillet, nous bouclons les (nombreuses) « valises ». L'état d'esprit est mitigé pour les parents mais les enfants, eux, sont déjà dans le nouveau voyage...les vacances, comme ils disent.

Ils apprécient le confort de l'appart' loué à Santiago et se projettent déjà vers l'Equateur, ravis de ne plus avoir d'école pendant 1 mois !!

Allez, direction l'Equateur avec nos tonnes de bagages, nous en sortirons-nous...ça, c'est une autre histoire!!

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Chili
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:43

  En quittant Cusco pour un dernier tour de la vallée sacrée, nous ne pensions pas trouver une association tant nous avions écumé les possibilités. Mais la chance a tourné, un dernier coup de fil, une rencontre avec Mayra et nous voici dès le lendemain auprès d'enfants différents !

Donc nous voici à Ollantaytambo, aux portes de Machu Pichu en tant que volontaire pour amener des enfants handicapés (de toutes sortes) dans l' école spécialisée d'Urubamba à 20 km. (c'est le cœur du projet, sans volontaire pas d'école!!) Le camping-car est garé dans une cochera gardée, les enfants sont inscrits à l'école !!!

 

Mi pequena ayuda ( https://www.facebook.com/#!/MySmallHelpPeru )

 

Nous sommes de suite dans le bain, Anne prend le bus tout les matins (enfin le collectivo qui est payé par l'association, mais aucun aménagement n'est prévu à l'intérieur pour les enfants, les fauteuils roulants sont chargés sur le toit, et le chauffeur est pressé d'en finir pour aller travailler...) afin de ramasser les enfants le long des 20km. Et ramasser n'est pas du sens figuré pour certains, il faut littéralement les soulever du sol et les porter jusqu'au bus en enjambant les poules, canards, cuys (cochons d'inde) !!!

L'école Arco Iris d'Urubamba accueille tous types d'enfants handicapés, même si les trisomiques y sont les plus nombreux. Elle est gérée par une anglaise, emploie un personnel plus ou moins spécialisé, mais elle a le mérite d'exister !!

Sur la dizaine d'enfants prenant le bus, deux sont vraiment dépendants d'un adulte, Alex et Marina. Un volontaire doit donc rester à l'école toute la journée pour s'en occuper. (sinon pas d'école pour eux).

 

27-DSC00772

 

13-enfants

L'enseignement dispensé n'est pas adapté pour tous les enfants, certains mériteraient une attention plus particulière, avec du matériel adéquat. Mais l'argent manque déjà pour les élèves « normaux », alors pour ceux dits « anormaux »...

Anne s'est imposée dans l'équipe, on l'appelle « profe », Alex et Marina progressent à force d'attention.

 

14-DSC00794

 

  Marina est la petite la plus défavorisée, père alcoolique, 5 frères et sœurs, maison sans porte ni fenêtre, seulement 2 lits pour toute la famille.... Elle souffre du syndrome de sturge-weber (elle a un angiome plan sur une grande partie du corps ayant également atteint une partie du cerveau, elle a aussi une hémiparésie droite.)

Voilà seulement 2 mois qu'elle va à l'école et elle commence déjà à apprendre à marcher. Son problème est aussi social, on souhaite qu'elle progresse au maximum, tout en restant au sein de sa famille. En 1 mois, on aura bien avancé, elle marche désormais avec un déambulateur, une intervention chirurgicale est prévue pour son glaucome, on a amorcé une communication non verbale et Marina est beaucoup mieux acceptée dans l'école. Il faut cependant rester vigilant car la régularité dans sa venue à l'école est aléatoire alors, quand elle ne vient pas...il faut aller la chercher !! Nous avons mis en place un plan de soin à l'attention des futurs bénévoles qui la prendrons en charge afin d'instaurer une continuité.

  16-DSC00864

15-DSC00877 17-DSC00925 

 

  Sa petite soeur18-DSC00920 (2)

 

 

  Dans le village il y a Naty, 68 ans, un sourire, de longues nattes, elle parle seulement quechua et ne peut pas marcher ! Elle est handicapée des jambes, vit seule dans une « maison » en adobe avec ses 2 cochons d'inde, son tas de bois pour faire le feu et la cuisine.

 

24-CSC 0725

 

Elle m'appelle Papitcho quand je passe la voir, m'offre un maté, du mais grillé, une soupe... et me parle, quelle pipelette !!, durant de longs moments. Elle intègre quelques mots en espagnol dans son discours ce qui me permet d'en comprendre le sens !

Je l'aide à refaire son lit, à retourner son petit jardin où quelques légumes végètent (car soumis à l'invasion des poulets de la voisine). Mais je crois que ma présence lui fait du bien, en tout cas à moi cela me fait réellement plaisir.

 

19-DSC 0131La maison de Naty  20-DSC 0132
 article26 0257  23-Nati project
25-DSC 0687  21-DSC 0387

 

26-DSC 0689

 

Un des plus beau jour de sa vie a sûrement été sa première douche chaude. En effet, avec Mitch un volontaire écossais (et non anglais comme il le faisait toujours remarquer...), nous avons sorti Naty de chez elle (chemin de terre sur 20m de dénivelé en la portant sur son fauteuil roulant) jusqu'à la maison l'association. Il a fallu la porter à l'étage ou se trouve la douche et là Carolina, volontaire allemande, l'a aidé à se laver. Naty était aux anges et deux semaines après elle en parle encore !! Mais Mitch est parti et seul il est impossible de l'amener. Mais quel bonheur d'avoir participé à sa première douche !!

Naty, la joie qui se lit dans tes yeux va me manquer...

 

22-DSC 0127 (2)

 

  Il y a aussi José, 16 ans, retard mental et physique (atrophie des jambes) dû à un manque d'oxygénation à la naissance. Il va à l'école trois jours par semaine où il apprend à communiquer en montrant des dessins pour exprimer ses idées.

 

33-DSC00882  34-DSC 0673

 

32-DSC 0082

 

En France, il aurait un ordinateur tactile et serait beaucoup plus autonome...

Les jours où il reste chez lui, je passe le voir, le met sur son fauteuil, le promène dans le village, au marché, lui fait manger une « gélatina », sorte d'eau gélifiée parfumée et sucrée, il en raffole ! Il ne parle pas, mais on voit dans ses yeux qu'il entend et comprend tout, « que entiende todo », comme on dit en espagnol ! Il est tout excité chaque fois que je viens chez lui, m'indique le chemin en fonction de ce qu'il veut voir, des gens auxquels il veut dire bonjour... Merci José pour ta gratitude, j'espère que les réparations que j'ai effectué sur ton fauteuil tiendront longtemps !!

 

36-DSC 0677 (2)

 

  Lourdes, 21 ans, jambes atrophiées, mais une tête bien faite.

 

37-DSC00872  38-DSC 0117

 

Elle aurait besoin d'aller dans une vraie école, mais ici les enfants handicapés, même seulement moteur, sont exclus du système !! Alors Lourdes a les connaissances d'un enfant de 8 ans, car ni ses parents ni personne n'a pris, ni ne prend le temps de l'instruire. Les journées qu'elle passe à l'école d'Urubamba sont longues car les cours dispensés ne sont pas adaptés. Une enseignante en manucure lui a prodigué quelques cours mais l'argent manque pour que ceux-ci perdurent.... Mais heureusement tout de même que l'association existe pour la sortir de chez elle, car sa maison est située au bout d'un chemin en terre de 150m de long avec une pente de 10% !! Pas facile en fauteuil roulant !!! Allez courage Lourdes, les efforts de l'assos pour te trouver un mécène afin que tu puisses suivre une formation qualifiante, avoir une rampe d’accès à ton habitation et un fauteuil adapté vont payer !!

 

02-DSC 0699

 

  Leonel, 8 ans, sourd et muet mais très loin d'être bête!!Il a vite compris comment on jouait au toupies Bblade avec Luc !! Tout le monde s'est mis au langage des signes, mais on comprend tout dans ses yeux pleins de malice !! Même s'il pourrait bénéficier d'une meilleure éducation que celle qu'il reçoit à l'école, ce petit bonhomme s'en sortira dans la vie grâce à son esprit vif et sa bonne humeur !!

 

11-DSC 0556La bande de copains...

 Pas besoin de parler pour regarder

"oú est Charlie"12-DSC 0569

 

L'association vient aussi en aide à la petite école de Rumira, village proche d'Ollantaytambo, qui a très peu de ressource pour l'enseignement des enfants. Les bénévoles interviennent 3 fois par semaine pour donner des cours d'anglais et de sport. Pour moi, impossible de donner des cours d'anglais, alors se sera géographie et sport.

Des « chocolatada » sont aussi organisées par des agences de tourisme, c'est un peu du tourisme communautaire... et au moins les enfants ont un petit-déjeuner qu'ils ne prennent que rarement chez eux.

 

28-svp2  29-SVP10
 30-n1  31-n4

 

Bistrot du coin de la rue !

 

05-DSC 0572

 

Dans le pueblo d'Ollantaytambo il y a aussi pas mal de resto et bar car c'est tout de même le principal départ pour les trains de Machu-Pichu et pour le trek de l'inca. Et il y a surtout « La Esquina », sorte de resto-bar-boulangerie-snack tenu par Ridert et sa femme. Le courant passe bien, j'y passe tous les matins pour y boire un expresso, et de fil en aiguille je passe en cuisine lors d'un coup de bourre !! (vaisselle à l'eau froide, 40 couverts ce soir là...)

Je leur propose de faire une tarte aux pommes afin qu'ils diversifient la carte.

Du coup, je ne m'arrêterais pas là, quiche, tarte à l'orange, mousse aux chocolat, tout mon répertoire de dessert y passe !! Je reste souvent une heure ou deux après pour aider à la plonge ! De gros fous rires résonnent dans la cuisine avec Marie et Féliciano, cuisinière et pâtissier, suite à des quiproquos linguistiques !! Entre les enfants et mes heures au resto, le temps est passé vraiment très vite !!!

Les enfants se sont gavés de brownies, hamburgers et autres délices de la maison ! Et la tarte aux pommes a vite trouvé sa place dans la carte !!

Le dernier soir fut calme en cuisine mais chargé d'émotion au moment des adieux. La « Esquina » est vraiment un coin des plus accueillant, merci Ridert pour ton amitié et ta générosité dans l'échange, loin d'être que culinaire...

 

 

06-CSC 0582  08-DSC 0598
 09-DSC 0618  10-DSC 0615

 

Kuska School ( http://www.kuskaschool.org/ ) l'école de Justine et Luc

 

Mayra, la coordinatrice de l'association nous a tout de suite mis en relation avec cette école dite « alternative ».

C'est une école privée qui compte seulement 8 enfants dans la classe de primaire. Les enfants travaillent beaucoup à l'oral, tant mieux, car ce qui nous importe le plus, c'est qu'ils soient immergés dans la langue hispanique. Ils ont en plus l'enseignement en anglais 2 fois par semaine, le quechua 1 fois par semaine et musique, art plastique...et passent une journée à la chacra (jardins, potager...) sur une ancienne terrasse inca, afin d'être sensibilisé à la protection de l'environnement, à la qualité de l'alimentation (la culture OGM via Monsanto est malheureusement monnaie courante dans la vallée sacrée...Tout le monde connaît les piètres connaissances incas dans le domaine agricole...)

39-DSC 0283la Piñata :un tradition d´aniversaire que lón va ramener en France...  40-DSC 0309une nuit de liberté pour les enfants...et pour les parents..
 41-DSC 0335  42-DSC 0363
 43-DSC 0508  44-DSC 0512
 45-DSC 0513  47-DSC 0525
 49-DSC 0634  46-DSC 0515

 

50-DSC 0637

 

L'adaptation a été très rapide et se lever le matin pour aller à l'école n'a pas été un problème !

Dès la 2ème semaine, ils étaient invités à camper à la chacra pour l'anniversaire de Mayu et si nous avons eu le droit de rester un peu, ils nous ont vite fait savoir qu'ils se débrouillaient très bien sans nous...nous avons donc passé notre première soirée sans enfants depuis 1 an...ça fait drôle !!

Les enfants ont aimé aller à l'école, avoir de nouveaux repères, avoir des amis...et leurs progrès en espagnol ont été fulgurants, ils s'expriment couramment maintenant.

Le départ a évidemment été difficile, quitter les amis, les maîtresses...mais l'expérience leur a beaucoup plu et, à leurs dires, Ollantaytambo était le village idéal pour vivre.

 

48-DSC 0535

 

Le solstice d'hiver, 21 juin

 

Cette date est primordiale dans le calendrier inca, c'était leur jour de l'an, et de nombreux phénomènes se déroulent sur les différents sites de la vallée sacrée lors du lever du soleil. A Ollantaytambo, le soleil sort pile entre les deux montagnes et éclaire le temple du soleil alors qu'il fait déjà jour dans toute la vallée !! Nous étions présents pour admirer ce phénomène et (rece)voir la puissance du soleil !! On comprend mieux pourquoi les incas vénéraient tant leur Dieu Soleil !!

article26 0426  article26 0439
 article26 0452  article26 0457les rites ancestraux et les offrandes sont effectuées sous lóeil du chaman

 

article26 0464

 

  Travailler pour l'association nous a beaucoup apporté sur le plan humain, tant au contact des enfants que des familles ou des locaux. Le monde du handicap au Pérou est loin d'être facile, les associations y sont indispensables tant que le pays sera en voie de développement. Il ne faut pas comparer les moyens mis en œuvre avec ceux de l´ Europe car la marche entre ces deux mondes est immense.

Nous avons simplement essayé de leur donner du temps, des sourires et de la patience...

 

 

01-DSC 0696merci Mayra

 

03-DSC 0715

  l´équipe des bénévoles du moment...04-DSC 0718

 

  Si le Pérou ressemble pour beaucoup à un piège à touriste, qui a pour seul but de le presser comme une orange (financièrement bien sûr!!), nous avons su (re)trouver notre Pérou, authentique, simple et généreux...

Mais qu'il est difficile d'imaginer que 2500 touristes transitent par jour à Ollantaytambo pour visiter le Machu-Pichu et que des personnes vivent encore comme au moyen-âge à 100 m de la place centrale....

 

Repost 0
Published by Nicolas - dans Pérou
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 01:52

 

Après avoir essuyé les larmes, nous reprenons notre vie de nomade mais à pied, cette fois-ci.

Nous partons pour les ruines de Choquequirao, un trek de 6 jours, en compagnie des Schoons

(http://www.leschoon.fr/). Voilà 5 fois que nos chemins se croisent...

01-DSC 0005

 

 

Nous nous retrouvons au village de Cachora, à 3000m, pour le plus grand plaisir des enfants et des parents !!

On s'organise, 6 jours de nourriture pour 8 personnes, ça pèse lourd !!! Nous louons une mule.

Le premier jour se déroule sur un chemin en descente, 20 km et 1500m de D-.

A 1500m d'altitude, les moustiques sont nombreux ou plutôt les burrachudos ou chuspis en quéchua, nous ne serons pas épargnés...

.

02-DSC 0017  03-DSC 0020
 04-DSC 0026  05-DSC 0043
 Le pont a été emporté à la dernière crue...un petit tour de tyrolienne!!!06-DSC 0046  07-DSC 0053

 

08-DSC 0054

 

Le deuxième jour, le plus difficile, 13km et 1600m de D+, met les organismes à rude épreuve.

Malgré un départ matinal à 6h, la montée sera longue

La deuxième mule louée pour cette journée permettra aux enfants d'alterner marche et « caballo ».

Mais le tour de rôle instauré toute les 20 minutes leur fera économiser seulement 40 minutes de marche sur les 6 heures !!

L'envie de découvrir ce site inca encore très peu connu l'emportera et nous arrivons au camping à 14h.

 

09-DSC 0056  10-DSC 0061
 11-DSC 0065  12-DSC 0068
 sieste pour tout le monde...15-DSC 0114  16-DSC 0108
 17-DSC 0120  20-DSC 0156
   

 

13-DSC 0071

 

14-DSC 0110

 Enfin...les terrasses de Choquequirao

18-DSC 0121

 

« Choquequirao signifie, en quechua, « Berceau de l’Or ». Le Choquequirao est connu comme étant la « Sœur Sacrée du Machu Picchu ». En effet, comme la très fameuse citadelle, Choquequirao est une grande ville inca perchée sur une montagne au milieu d’une forêt humide de montagne, prémices de la jungle amazonienne. Elle a été découverte en 1910, par Hiram Bingham, le même archéologue américain qui a découvert Machu Picchu en 1911. Les fouilles et la restauration du site ne commencent que dans les années 1990, et on estime que seul 30 % du site ont pu être restaurés jusqu’aujourd’hui. Le site dans son ensemble aurait une surface de 1810 hectares.

Entourés des typiques terrasses incas, qui servaient pour l’agriculture et pour éviter l’érosion du site, la cité était conformée de 9 quartiers, avec des temples, des greniers, des places et plate formes cérémonielles, des ouvrages hydrauliques, des habitations…

Après l’occupation de Cusco par les espagnols en 1535, Choquequirao aurait servi de refuge à la résistance inca pendant plus de 40 ans. »

33-DSC 0251

Les 2 jours suivants,nous permettrons d'explorer à fond ces ruines découvertes à seulement 30%.

Les fouilles de ce site sont organisées par la France.

Les terrasses s'étalent sur 600m de dénivelé, les canaux d'irrigation sont d'une ingéniosité remarquable, et surtout, nous serons seuls au milieu du site pendant 2 jours alors que le Machu Pichu compte 2500 visiteurs par jour...

L'accès difficile au site permet sa préservation même si un projet de route devrait voir le jour dans moins de 3 ans.

Les enfants jouent aux incas, les parents refont le monde et nous nous réchauffons autour du feu tous les soirs...

 

21-DSC 0164 22-DSC 0166 
 Anne-Lise et JB23-DSC 0171  Les incas contre les espagnols...24-DSC 0175
 25-DSC 0193  26-DSC 0205
 27-DSC 0213  29-DSC 0230
 30-DSC 0237  31-DSC 0239
32-DSC 0248  34-DSC 0252
 les terrasses35-DSC 0261  36-DSC 0266
37-DSC 0268  38-DSC 0269
 repas autour du feu40-DSC 0276  Elle est bonne la soupe !!41-DSC 0279
43-DSC 0293  44-DSC 0299
 Le nouveau gardien du site...45-DSC 0308  49-DSC 0364
 46-DSC 0315  50-DSC 0413
 48-DSC 0332  51-DSC 0422

 

28-DSC 0228

 

 

42-DSC 0288

 

Le retour sur 2 jours se fera tranquillement, malgré une remontée sous la chaleur vers Cachora.

 

52-DSC 0475 55-DSC 0485 
 54-DSC 0481  53-DSC 0477

 

Bilan : 6 jours, 70km, 3600m de D+, 4 feux, 3kg de pâtes, 2kg de riz, 1kg de flocon d'avoine et une montagne de bonbons !!!!

Félicitation aux nordistes d'avoir, une fois de plus, suivi les fadas du sud !!!

 

Nous rentrons ensemble au camping de Cusco où une bonne douche chaude s'impose !!

 

Alors que les Schoons partent à l'assaut du Machu Pichu, nous partons vivre une expérience hors du commun, le pèlerinage del senor de Quolluritty.

 

57-DSC 0517

 

56-DSC 0516

 

 

« Les habitants de la région d' Ocongate (Quispicanchis), dans le département de Cusco, effectuent un rituel dont le symbole extérieur est l'image du Christ, mais dont le véritable objectif est l'intégration de l'homme avec la nature, les gens de ces régions sont dévoués à Taytacha Qoylloriti (le seigneur de la neige brillante). Il s'agit d'une ancienne coutume religieuse pratiquée seulement par les habitants des Andes. Chaque année, quelques jours avant la célébration du Corpus Christi, chaque petit village ou communauté envoie une délégation de danseurs colorés à la chapelle de Qoyllurritty.

Le rituel qui associe la fertilité de la terre et le culte des Apus (montagnes, les dieux tutélaires), fait partie des fêtes des nations autochtones les plus importantes d'Amérique. La cérémonie principale a lieu au pied du mont Ausangate, le rituel est un pèlerinage de bergers, commerçants et badauds qui se réunissent au sanctuaire, dans le village Sinakara Mawayany, à 4600 mètres d'altitude.

Selon la croyance, l'enfant Jésus, habillé comme un berger, est apparu à un enfant indigène, Marianito Mayta, et tous deux sont devenus amis.

Lorsque les parents l'ont trouvé vêtus de riches vêtements, ils ont informé le curé de la paroisse, Pedro de Landa, qui essaya de le capturer, mais sans succès car à l'endroit où était l'enfant, apparue une pierre. Marianito mourrut sur le coup et l'image de Rit'i Qoyllur resta fixée sur le rocher. »

 

Nous arrivons au village de Mawayany de nuit et sommes déjà très surpris de voir une telle foule dans un si petit village. Des « barraques » ont été installée le long de la rue principale et trouver une place de stationnement pour la nuit n'est pas chose facile.

Après une nuit agitée (des bus et camions arriveront toute la nuit), nous commençons la marche à 7h 30 au milieu des péruviens bien surpris de voir cette famille française venue jusqu'ici !!

 

58-DSC 0544 59-DSC 0547 
 60-DSC 0556  61-DSC 0562

 

Les 8km de chemin montant au sanctuaire sont ponctuées de chapelles (tous les kilomètres) où chaque communauté s 'arrête pour une prière et jouer de la musique.

Nous nous retrouvons au milieu d'une foule d'environ 50 000 personnes, installée dans la montagne, en général pour plusieurs jours. Nous assistons à des danses et à des rituels où la religion catholique et les croyances ancestrales sont mélangées.

Chaque personne achète un objet ou un jouet représentant un souhait (petite maison, voiture, liasse de faux dollars, bébé), dans le but de le faire bénir.

Nous avons également respecté la tradition et acheté une petite maison et une liasse de faux dollars mais, selon la croyance, il faut participer au pèlerinage 3 ans de suite pour voir son vœu se réaliser...

 

62-DSC 0597 65-DSC 0626 
 67-DSC 0633  68-DSC 0645

 

64-DSC 0615

 

 

 63-DSC 0607

 

restaurant69-DSC 0652 70-DSC 0656 pour que vos voeux se réalisent...

 

71-DSC 0665

 

Nous rejoignons Cusco pour la grande fête du Corpus Christi. Tous les saints des églises de la province de Cusco sont portés « a hombras » en procession. La foule est immense, des bodegas sont installées dans les rues, et si le pèlerinage de Quollority était sans alcool, la bière coule à flot dans les rues de la ville : c'est les férias du sud-ouest sans les corridas !!!

Quant les péruviens s’enivrent, c'est vraiment pas pour rien !!

 

éprouvant72-DSC00609 73-DSC00618 fatigant !!!

 

74-DSC00624

 

Le camping de Cusco se rempli de familles françaises, allemandes, suisses et américaines en ce weekend de fête. Les discussions mélangeant l'anglais, l'espagnol, l'allemand vont bon train.

 

Nous sommes restés aussi longtemps à Cusco afin de rechercher une association humanitaire pour  proposer notre aide, mais cela s'avère difficile, voir impossible. Concilier enfants, travail et stationnement du véhicule relève d'un défi. Nous n'abandonnons pas notre souhait mais peut-être un peu plus loin...

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Pérou
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 21:37


Avant de quitter la Bolivie, nous passons par le site pré-incas de Tiwanaku pour se faire une première idée du formidable pouvoir de bâtisseur des peuples d'Amérique du Sud. Puis vient le tour du lac Titicaca, côté bolivien. Nous irons bivouaquer à l'écart de l'agitation (modeste) de Copacabana, au bout de la presqu'île de Yampupata. Nous servirons même de taxi pour les mamas rentrant des champs !!

 

  Tiwanaku01-DSC 0017  02-DSC 0023
  03-DSC 0026   04-DSC 0055
  Lac Titicaca, côté bolivien05-DSC 0083   Collectivos !!06-DSC 0090
  07-DSC 0093   bateau en totora08-DSC 0112

 

Et voici enfin le pérou !! La première nuit à Puno se fera en compagnie des narbonnais d'En Vie d'Ailleurs. Nous nous connaissions seulement par mail interposés avant le départ de France !! Un week-end au bord de la grande bleue est dorénavant programmé !!

 

09-DSC 0128 www.en-vie-dailleurs.over-blog.fr10-DSC 0140

 Puno

11-DSC 0143

 

Ausangate, montagne sacrée proche de Cusco

12-DSC 0147

 

Les enfants sont impatients d'arriver à Cusco et surtout de voir enfin papi et mamie après 11 mois de voyage !!

Trois jours nous suffiront pour organiser leur venue, achat de billets pour Machu Pichu, réservation d'hotel, nettoyage du CC...

 

13-DSC 0174  14-DSC 0205
 15-DSC 0210  Cusco16-DSC 0218

 

Les retrouvailles sont riches en émotion, mais plus encore lors du déballage des sacs : fromage de montagne, pâté, légos nous combleront de joie !!

 

17-DSC 0222 18-DSC 0224 

 

L'alléchant programme concocté par Anne sera un peu écorné car nous sommes malgré tout à 3500m d'altitude et ses effets se font ressentir sur les organismes des deux landais, qui ne sont pas de la Haute Landes !!

Cependant le charme de Cusco opère très vite et le mal de tête se fera vite oublier !!

 

20-DSC 0259

 

 Plaza de armas, Cusco19-DSC 0253  Sacsayhuaman21-DSC 0260
 22-DSC 0276  23-DSC 0288

 

 

24-DSC 0297

L'empire inca tirait sa richesse de la campagne environnante, avec ses terres fertiles et son eau abondante. Nous voici donc pour 2 jours dans la vallée sacrée entre Pisac, Ollantaytambo, les salines de maras, les champs expérimentaux de Moray... Tout le monde trouve sa place dans le camping-car, le soleil nous accompagne, les câlins entre petits enfants et grands parents sont à n'en plus finir !!

 

Ollantaytambo25-DSC 0406  27-DSC 0433
 Pisac28-DSC 0436  29-DSC 0458
Ollantaytambo30-DSC 0474  Pisac31-DSC 0486

 

26-DSC 0418

 

 

34-DSC 0515

 

32-DSC 0500 33-DSC 0504 Terrasses de Moray
 Salinas de Maras36-DSC 0546  37-DSC 0562

 

35-DSC 0545

 

Le Machu Pichu se profile afin de terminer en beauté la visite des monuments incas. L'arrivée à pied à Aguas Calientes depuis Hydro-Electrica nous plonge dans une ambiance tropicale (nous sommes à mois de 2000m) avec une végétation luxuriante.

Nous seront « au pit »(au rendez-vous, pour les non-initiés!!) à 6h00 du mat' pour découvrir Le Site du Pérou avant le flot de touristes. Nous déjeunerons au sommet du Vieux Pic, montagne qui domine la cité inca. Les 600m de dénivelé seront avalés en moins de 2 heures. Et bravo à maman pour ton premier 3000 !!

 

40-CSC 0850

 

 38-DSC 0575  39-DSC 0576
 42-DSC 0640  41-DSC 0626
 43-DSC 0695  44-DSC 0704
 Au sommet de la montagne Machu Pichu45-DSC 0720  vue sur le site46-DSC 0722
Petite marche dans la jungle49-DSC 0772  48-DSC 0766

 

 

47-DSC 0727

 

L'architecture, les paysages, l'histoire des cités incas ont comblé tout le monde. Mais maintenant direction pour l'autre attraction phare du pays, le lac Titicaca.

 

Tipon51-DSC 0846 52-DSC 0863 Thermes de Marangani

 

Après un arrêt à Tipon, capitale du cuy, ou cochon d'inde, et dans les sources d'eau chaude de Marangani, nous voici à Puno.La ville est moche mais les îles sont fascinantes. Une nuit sur celle d'Amantani dans une famille sera riche en découverte de leur condition de vie. Celle-ci c'est bien améliorée depuis notre passage en 2001 avec l'arrivée du tourisme (leur principale source de revenu) mais il ne faudrait pas que la population perde son âme au profit de l'argent facile...

 

56-DSC 0917

 

 Iles flottantes Uros53-DSC 0894  Bateau en totora54-DSC 0897
 55-DSC 0904  Ile Amantani57-DSC 0927
 58-DSC 0932  59-DSC 0957
 60-DSC 0967  Lors de la soirée folklorique61-DSC 0969
 Alfonso, notre hôte62-DSC 0993  63-DSC 0994
64-DSC 0998  Ile de Taquile65-DSC 0012

 

 

Mais déjà plus que 10 jours, le temps passe à la vitesse de la lumière. Arequipa, la ville blanche, sera notre prochaine destination. Les filles et Luc découvrent paisiblement les trésors de la ville tandis que père et fils s'attaquent en solo,au Nevado Chachani, 6075m.

 

71-DSC 0070

 

Route entre Puno et Aréquipa66-DSC 0016 68-DSC 0035 monastère Santa Catalina, Aréquipa
 67-DSC 0029  69-DSC 0052
 70-DSC 0060  72-DSC 0074
 les bonnes crèpes de l'Alliance Française73-DSC 0079  Aréquipa by night74-DSC 0091

 

Le sommet ne sera pas atteint, arrêt à 5700m, mais ces moments privilégiés resteront pour toujours gravés dans nos mémoires.

 

   

 

Le périple se poursuit par la côte pacifique jusqu'à Nasca. Les paysages désertiques, succession de dunes de sables de plusieurs centaines de mètres de hauteur, fascinent petits et grands.

 

77-DSC 0107

 

 75-DSC 0101 76-DSC 0102 
 La panaméricaine traverse les lignes de Nasca79-DSC 0128  80-DSC 0132
 81-DSC 0149  82-DSC 0150

 Las Manos, vue du mirador de Nasca

78-DSC 0125

 

Puis le retour sur Cusco commence par un col de 40km pour passer de 600 à 4000m d'altitude. Nous mettrons 3 jours pour rejoindre la capitale inca, toujours émerveillés par les paysages des Andes.

Le départ approche mais tout le monde est ravi.

 

84-DSC 0192  

 

Les larmes couleront toutes seules à la porte d'embarquement, mais dans 3 mois elles seront à nouveau de joie !!!

Merci d'être venus, le Pérou était bien là pour vous !!

 

85-DSC 0197

Repost 0
Published by Nicolas - dans Pérou
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 00:43

 

Notre remontée du Chili se poursuit avec un passage obligé à Iquique, énorme ville zone franche, où l'on trouve de tout... nous espérons bien faire réparer la crémaillère de direction qui « craque » et le système qui fabrique l'eau chaude. Anne et les enfants resteront au bivouac « seguro » de la playa brava qui se transmet entre camping-caristes. La présence de la plage, des rouleaux puissants du Pacifique, et des « même pas cap » avec de leurs 4 enfants permet une attente agréable tandis que Nicolas sillonne la ville pour régler les ennuis.

 

01-DSC 2031  03-DSC09022
 04-IMG 0071  05-IMG 0076

 

02-DSC 2033

 

Après l'avis de trois garagistes, il s’avère que la crémaillère n'a pas soucis particulier, c'est juste les joints qui sont un peu secs et qui couinent !

 

Le boiler quant à lui fuit et après de multiples essais pour le ressouder, le calfeutrer, il faut bien bien se rendre à l'évidence, celui-ci est définitivement HS. Richard, le bricoleur d' Iquique qui m'aide dans cette tache est déçu et nous, nous avons le moral « dans les chaussettes ». Il nous invite pour le week-end de Pâques dans son village natal de Huavina à 150km dans les montagnes.

 

14-DSC 1943

 

15-DSC 1947

 

La piste menant au village est « mas o menos » (comme ils disent ici!) mais l'oasis de Huavina, en plein désert à 2500m d'altitude est fabuleuse. L'accueil qui nous est réservé par la population (20 habitants à l'année et 6 élèves à l'école) est à la mesure du lieu. Les enfants sont vite conduits au sein du groupe et les jeux s’enchaînent (foot, cache-cache, course de bateau), le temps passe trop vite pour eux !

 

17-DSC 1966  21-DSC 2001

 

Nous sommes aussi rejoint par Micka et Virginie (les alpinistes isèrois) pour la soirée du vendredi saint, qui dixit Richard, allie célébration chrétienne et coutume ancestrale de ce village.

Aprés une messe assez classique donnée par un « civil-écrivain-poéte »qui sert de prêtre, une procession surprenante commence. Le christ est descendu de la croix et porté à bras par 4 hommes vêtus de blanc, à la mode Ku Klux Klan. Quatre personnes déguisées en policiers (dont Nicolas) encadrent cette procession d'une heure trente qui regroupent tout le village. (environ 120 personnes, tout les natifs sont revenus pour ce week-end prolongé) Le tour du village sera rythmé par des haltes agenouillées ou l'on chante des prières sous l’œil des policiers qui ont pour consigne de veiller à ce que tout le monde s'agenouille et chante sous peine de coup de bâton ! (Nicolas aura les consignes de s'en donner à cœur joie!!!)

 

16-DSC 1964

 

06-P1240360  07-P1240367
 08-P1240373  09-P1240377
 10-P1240383  11-P1240396
 12-P1240401  13-P1240413

 

Tout ceci peut paraître déconcertant par rapport à nos pratiques mais c'est une tradition qui perdure dans ce village. Tout le monde se retrouve à la fin autour d'un verre de vin ou de chocolat chaud, certains hommes du village prolongeront la célébration jusque tard dans la matinée !!!

Le village émerge doucement en ce samedi et nous sommes conviés chez la famille Alvarez (qui lutte contre la désertion du village et emploie des touristes en woofing, travail dans les champs en échange du gîte et du couvert) pour partager le repas.

 

19-DSC 1995  20-DSC 1997

 

Les enfants reprennent leur jeux tandis que nous passons le temps à discuter avec les gens de ce village à part. Nous ne pouvons pas échapper à la célébration de la Lumière du samedi saint plus dans les règles judéo-chrétienne.

 

22-DSC 2004

 23-DSC 2009  24-DSC 2013

 

Le retour à Iquique est difficile, mais nous sommes bien décidés à réparer le boiler d'eau chaude. Richard installe un chauffe-eau classique et ça marche !!! Mais à cause d'un manque de pression, impossible de mitiger eau chaude et froide !! Nous décidons d'arrêter les frais, on fera sans véritable douche pour les mois restants.

 

                                                   Putre

25-DSC 2044

 

26-DSC 2052Viscacha 27-DSC 2068 Parinacota et Pomerape
 28-DSC 2070  29-DSC 2073
 Parinacota30-DSC 2074  32-DSC 2037

                                                     Arret tecnique!!!33-DSC 2039

                                                           Nevado Sajama

31-DSC 2079

 

Aprés un passage rapide à Arica, direction la Bolivie pour atteindre un des objectifs majeur du voyage, Sajama. Sajama nous avait charmé en 2001, Nicolas se promet depuis 12 ans de réaliser l'ascension du volcan Sajama, plus haut sommet bolivien, 6542m.

Après un passage de frontière cahotique à Tambo Quemado (bienvenue en Bolivie!), l'accueil que nous recevons à Sajama est à la hauteur de nos souvenirs. Nous ne sommes pas encore garés que 6 ou 8 gamins nous courent après, des copains pour Luc et Justine. En peu de temps la traditionnelle partie de foot débute mais à 4300m nos petits français sont vite essoufflés !

 

34-DSC 2103

 

35-DSC 2105 37-DSC 2114 Apéro anti mal des montagne!!
 Parinacota et Pomerape38-DSC 2116  39-DSC 2117

 

36-DSC 2106

 

Les garçons continuent de courir tandis que les filles visitent le village. Justine passera même 2 matinées à l'école et si elle était plutôt réservée au départ, elle en revient ravie et fière d'avoir su converser seule en espagnol et expliquer son voyage. Elle donnera même un cours de français aux élèves !!

 

Ascension du Névado Sajama vue par Nicolas

 

Pendant ce temps là je me prépare en compagnie de Micka et Virginie à l'expédition au Nevado Sajama (recherche d'un guide, location de chaussures style Koflac, achat des provisions) prévue du samedi 6 au lundi 8 avril. Le temps est au beau fixe, reste plus qu'à effectuer 2300m de dénivelé, 2 nuits sous tente dont une à 5700m dans la neige !!

La première journée est tranquille jusqu'au camp de base, mais les épaules souffrent car bien sur nous n'avons pas pris de porteurs...

 

41-DSC09221  42-DSC09223
44-DSC09227  45-DSC09231

 

43-DSC09225

 

La nuit sera correcte et la seconde journée s'annonce sous les meilleurs hospices. Nous mettrons 5 heures pour atteindre le camp alto, 1000m de dénivelé avec 18kg sur le dos, dont les 300 derniers mètres sur neige assez molle.

Mais dès notre arrivée, il ne faut pas traîner pour tailler une plate-forme pour la tente au piolet, faire fondre la neige pour le repas, monter la tente avec 40km/h de vent... Nous sommes au lit à 17h30 car le froid est déjà mordant et le réveil sonnera à 1h00...

 

46-DSC09247  47-DSC09248
 48-DSC09250  49-DSC09252

 

Cette courte nuit sera difficile et trop froide pour Virginie prise par un rhume, quant à Micka et moi on fait bonne figure mais l'angoisse est là, est-on assez acclimaté, assez fort physiquement et psychologiquement ??

Nous entamons la montée jusqu'au passage technique de la course tranquillement sur une neige bien dure. Virginie capitulera très vite pour aller se recoucher. Le passage du couloir à 50° se fait sans problème, pas de mal de tête, mais sensation de froid réelle ! Le petit parcours d'arête en mixte met tous nos sens en éveil, il est 4h00 du mat', il reste 500m pour atteindre le toit de la Bolivie.

La pente qui nous attend est encore dans le noir, seule l'auréole de lumière de La Paz à 250km nous rappelle que l'on n'est pas seul au monde ! Après 3h10 d'effort, en s'arrêtant tous les 10 pas pour souffler et bouger les extrémités des pieds et des mains afin de maintenir un afflux sanguin, nous découvrons le sommet du Sajama battu par un vent glacial. Mais quel bonheur !!!

 

55-DSC09258  56-DSC09262
 Mickaël et Mario57-DSC09263  Mickaël59-DSC09266
 60-DSC09267  pénitents61-DSC09270

 

58-DSC09264

 

La descente ne posera pas de soucis grâce à la compétence de Mario (guide agrée de haute montagne et de son frère Francisco) et nous retrouvons à 9h30 Virginie emmitouflée dans les duvets !!

 

La suite de la journée sera plus pénible, chaleur, poids des sacs et fatigue y seront pour beaucoup.

Je retrouve la famille à 16h30 au village, fier et heureux de retrouver les miens.

Merci à vous Mickaël et Virginie d'avoir partager ma cordée ! A bientôt dans d'autres montagnes !!

 

62-DSC09282

 

L'attente des montagnards vue par Anne

 

Avec Justine et Luc, durant 3 jours, nous vaquerons à nos occupations (balades, école, jeux avec les enfants du village...) mais nos yeux ne quitterons pas le Nevado Sajama, ce géant au pied du village.

 

  50-DSC 2126 51-CSC 2150 
  Village de Sajama et les Parinacota et Pomerape52-DSC 2129   Chercheuse de papa!!53-DSC 2133
  avec les copines après l'école63-DSC 2151   64-CSC 2170

 

 

                                                  65-DSC 2160

 

 

Ce n'est que le soir venu que Justine et Luc relâcheront un peu l'attention devant une merveille du cinéma français : La soupe aux choux !!!

Oui, j'ai l'habitude de voir partir Nicolas en montagne mais l'altitude, la difficulté de la course et surtout l'absence de secours sur place (ici, l'hélico, on peut l'attendre longtemps!!!) ont donné à ces 3 jours d'attente un goût particulier, un peu comme pour ces femmes de marins ou d'aventuriers du 18è siècle !!!

 54-DSC 2135

 

 

Nous quittons Sajama un peu tristes, les adieux aux copains et copines du village sont difficiles pour Justine et Luc. Ils auront vécu un peu comme ces enfants de l'altiplano pendant 5 jours, supportant les températures négatives du matin dans le camping-car et les brûlures du soleil de midi. Et merci à toi Anne pour m'avoir permis de réaliser ce projet tant désiré...

 

Mais la réalité du voyage nous rattrape vite. En effet, les freins ne répondent plus, ce qui est problématique quand on connaît la configuration d'une ville comme La Paz, située entre 4200 et 3000m...

 

66-DSC 2168 67-DSC 2171 cultures en terrasses
68-DSC 2173volcan Illimani  route défoncée qui mène à La Paz69-DSC 2174

 

70-DSC 2186

 

Une journée entière chez un « taller de frenos » réglera le problème et nous en seront quitte pour 35 euros tout compris ! Vive la Bolivie !!

Après avoir passé 2 nuits à l'aéroport El Alto à 4000m, nous prenons nos quartiers à l'hotel Oberland, tenu par des suisses, qui accueille les voyageurs véhiculés avec sa piscine, son Wifi, son calme et sa fondue savoyarde !!!

 

71-DSC 2190  72-DSC 2199
 73-DSC 2204  78-DSC 0008

 

1-DSC_0010.JPG

 

Nous passons 2 journées dans le Centro de La Paz à arpenter les ruelles, les marchés, à magaziner dans les échoppes d'artisanat.

Nous aimons les odeurs et les couleurs de la Bolivie.

 

74-DSC 0001  76-DSC 0003

 77-DSC 0005

 

 75-DSC 0002

 

Ce pays recèle de nombreuses merveilles mais s'est lancé dans la course à la consommation, à la mondialisation au détriment de l'environnement, de la pollution. Vue que son sous-sol renferme les principales réserves mondiales en métaux rares (lithium, platinium...) la qualité environnementale du pays est menacée.

 

Maintenant, direction le Pérou et ses merveilles archéologiques incas mais c'est surtout le débarquement des grands-parents landais qui est attendu avec une grande ferveur !!

Repost 0
Published by lespetitesgouttes - dans Bolivie
commenter cet article

Le Voyage

  • : Le blog de les4petitesgouttes
  • Le blog de les4petitesgouttes
  • : Anne et Nicolas, les parents Justine 8 ans et Luc 6 ans, les enfants. Nous allons parcourir les routes d'Amérique du sud en camping-car pendant un an...départ prévu pour juillet 2012
  • Contact

Archives

Au Fil Du Voyage